meetcocof.png

Les recommandations du CRACIS portées devant le Parlement de la Région bruxelloise

Lundi, 1 Février 2021

En octobre 2020, une question écrite était posée à la Secrétaire d'État à l'Égalité des chances au Parlement bruxellois. Le travail du CRACIS a ainsi été mis en avant. La réponse de Nawal Ben Hamou, publiée en janvier 2021, atteste de l'importance de ce Comité et donne des indications sur l'action politique à mener dans la lutte contre l'islamophobie dans la Région de Bruxelles-Capitale dès cette nouvelle année. 

L'islamophobie : un phénomène à combattre

L'islamophobie est un phénomène très répandu en Europe ; la Belgique et Bruxelles n'y font pas exception. Les premières personnes à y être confrontées sont les femmes et les jeunes filles

Pour lutter contre cela, POUR LA SOLIDARITÉ-PLS a rejoint le partenariat du projet MEET - More Equal Europe Together dans le cadre duquel il a mis sur pied un Observatoire local contre l'islamophobie : le Comité de réflexion et d'actions contre l'islamophobie sexiste (CRACIS). En septembre 2021, à l'occasion de la Journée européenne de lutte contre l'islamophobie, nous vous annoncions la diffusion d'une Liste de Recommandations d'actions à l'attention des autorités bruxelloises. Grâce à l'implication des membres du CRACIS, le message a pu être porté devant le Parlement bruxellois.

Impulser le changement et l'action au niveau bruxellois

C'est ainsi qu'une question écrite a été posée à la Secrétaire d'État à l'Égalité des chances. Dans sa réponse, Nawal Ben Hamou reconnait qu' [a]u quotidien, des citoyens et des citoyennes sont victimes d’islamophobie à Bruxelles [...]" et que "[l]e racisme peut prendre plusieurs visages et [qu'] il est de notre devoir de lutter contre celui-ci sous toutes ses formes, qu’il s’agisse d’islamophobie, d’antisémitisme, de négrophobie, de racisme anti-roms, de racisme anti-asiatique, et la liste n’est pas exhaustive."

De belles ambitions sont affichées et promettent une année 2021 riche en collaboration. La Secrétaire d'État a ainsi annoncé le lancement de plusieurs dispositifs complémentaires :

  • un Plan de lutte contre le racisme régional couvrant la période 2021-2024, basé sur l'évaluation du Plan précédent et fruit d'un travail de concertation avec les différentes parties prenantes (partenaires institutionnels, politiques, administratifs mais aussi la société civile) ;
  • l'implication de la Région de Bruxelles-Capitale dans l'élaboration de Plan interfédéral de lutte contre le racisme ;
  • le lancement d'appels à projets thématiques ;
  • du côté législatif, un travail de codification sera lancé afin de proposer des règles harmonisées à l'ensemble des citoyen·ne·s bruxellois·es. Notons que ce travail légistique sera fondé sur l'expertise de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes et d'Unia, deux institutions représentées au sein du CRACIS et donc, déjà mobilisées dans la lutte contre l'islamophobie sexiste ;
  • une campagne de sensibilisation visant à mobiliser les citoyen·ne·s de la Capitale, notamment dans la déconstruction de stéréotypes nourrissant le racisme. 

 

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci