Face à l’intersectionnalité, PLS cultive la diversité !

Newsletter RSE & Diversité
Octobre 2019

Aujourd’hui, à Bruxelles, une femme d’origine maghrébine a 38% de chance de se retrouver au chômage. C’est 7% de plus qu’un homme de la même origine et 27% de plus qu’une femme belge. Surprenant ? Pas tant que ça ! Ce phénomène porte un nom : l’intersectionnalité des discriminations. 

L’intersectionnalité des discriminations c’est le cumul des peines. C’est être doublement voire triplement exposé.e aux préjugés à son encontre. C’est aussi être confronté.e à des formes de discriminations nouvelles et, par conséquent, devoir franchir d’avantage de barrières tout au long de son parcours professionnel et personnel.

À rebours des préjugés, POUR LA SOLIDARITÉ-PLS agit concrètement en faveur de l’égalité et de la diversité en mettant en œuvre des projets européens dont les conférences finales approchent à grands pas !  

Le 21 octobre pour commencer avec le projet Yarim qui touche un public fragile : des jeunes qui, par leur âge et leur croyance, sont doublement exposé.e.s au risque d’emprise radicale. La conférence finale se tiendra à Bruxelles et aura pour objectif de rassembler expert.e.s, partenaires et professionnel.le.s de terrains pour réfléchir à la fois aux formations et méthodes de dialogue possibles, mais aussi émettre des recommandations à l’intention des pouvoirs publics.

Ensuite le 20 novembre, toujours à Bruxelles : CEASE, le réseau d’entreprises engagées dans la lutte contre les violences entre partenaires organise sa conférence finale. Leur implication dans ce combat est essentielle si l’on croit les chiffres qui révèlent, par exemple, que 73% des victimes de violence indiquent que celle-ci a un impact sur leur travail. Cette matinée sera consacrée d’une part à la présentation du e-learning qui a pour objet la formation des employeur.se.s et employé.e.s à réagir de manière appropriée face à des collègues confronté.e.s à des violences dans la sphère privée, et d’autre part, aux échanges de bonnes pratiques et à l’exposition des avancées institutionnelles.

POUR LA SOLIDARITÉ-PLS s’engage pour la diversité aujourd’hui et demain. Ainsi, alors que les projets YARIM et CEASE se clôturent, le projet MEET voit progressivement le jour. Il s’agira cette fois d’agir contre l’islamophobie à l’encontre des femmes et des jeunes filles. Plus d’infos très vite…

Parce que rien n’est acquis et que tout reste à faire, rejoignez-nous et cultivons ensemble la diversité !

Solidairement vôtres, 

Anna Métral, Françoise Kemajou et Denis Stokkink

Contact: 

Françoise Kemajou